Ecoglyphe communication

Avantages et inconvénients du cumul des statuts salarié et indépendant

Cela fait quelques années maintenant que j’interviens à l’Université pour présenter les métiers de la traduction aux étudiants. L’année dernière on m’a également proposé de donner des cours de traduction professionnelle et de traduction assistée par ordinateur. Ce que j’ai accepté avec grand plaisir. Il m’a donc fallu m’organiser pour cumuler mes « deux emplois », celui de traductrice indépendante et celui d’enseignante. Ce cumul est l’occasion pour moi de passer en revue les avantages et les inconvénients de ce cumul.          

Cumul salarié et indépendant : des avantages et des inconvénients

Cumuler un emploi salarié et un emploi indépendant présente à la fois des avantages et des inconvénients. Chacun le sait, travailler en indépendant, c’est s’exposer à des rentrées d’argent aléatoires. De plus, selon le statut choisi, il faudra prévoir le paiement des charges qui se fait parfois sur les mois voire les années antérieures. Cela veut aussi dire qu’en cas de maladie ou de gros manque à gagner, il peut devenir difficile de payer ses charges sociales et fiscales. Se créer une trésorerie de fonctionnement les premières années peut aider à pallier le côté fluctuant des revenus. C’est pourquoi certains indépendants choisissent de cumuler un emploi salarié et un emploi indépendant, le temps de se constituer cette trésorerie de fonctionnement.

Avoir un emploi salarié à temps partiel apporte une sorte de filet de sécurité et quelques avantages : le premier avantage qui peut être vu est que le salaire apporte, au moins pour un temps, un revenu de base. C’est-à-dire qu’en cas de « gros trou d’air » dans les revenus d’indépendant, le salaire apporte un peu d’argent ce qui peut aider à payer certaines factures.

Le deuxième avantage se présente au niveau des cotisations sociales et notamment des cotisations pour la future retraite. Tout cela dépend bien sûr du statut de l’indépendant, mais parfois les cotisations de retraite faites en régime salarié sont plus intéressantes qu’en régime indépendant.

agenda
Cumul de statuts : le maître mot est l’organisation

Passons maintenant en revue les inconvénients.

  • Le premier que l’on peut voir se situe plutôt au niveau du lien de subordination existant entre le salarié et l’employeur. Difficile en effet de refuser du travail donné par son employeur. Les relations avec ce dernier peuvent parfois être difficiles.
  • Le deuxième inconvénient, qui à mon sens est aussi l’inconvénient majeur, se situe au niveau de l’emploi du temps. En effet, cumuler les deux demande une bonne dose d’organisation. Il faut partager son temps de travail et prévoir ce qui doit être fait pour les deux activités. Dans le cadre de mon activité d’enseignante, je dois donc préparer mes cours, tout en continuant à travailler pour mes clients en traduction et à réaliser mes tâches administratives et de prospection. Autant dire que je suis fan de tout ce qui peut m’aider à m’organiser : agendas, planners, to-do-lists, bullet journal, applications, etc.

Le cumul salarié/indépendant : je n’y vois que des avantages

Une fois mis en perspective des deux statuts, je n’y vois que des avantages. Le fait d’avoir un emploi salarié pour moi permet de sortir de chez moi. Quand on exerce un métier à la maison, surtout un métier dans le digital, on ne voit pas forcément grand monde. Hormis le fait que je suis payée pour ces cours (normal, tout travail mérite salaire), le fait d’avoir des contacts avec les étudiants est une source de jouvence pour moi… et aussi une source d’inspiration pour mes articles de blog. Il est également clair que je ne crache pas non plus sur le salaire versé par l’Université. Cela fait toujours un plus. L’inconvénient majeur pour moi se présente lors de la réception de gros projets de traduction, car il faut que je réalise ces projets en un temps raisonnable, tout en continuant à enseigner. Cela fait suffisamment de temps que je travaille en indépendante pour connaitre ma capacité de travail et ce que je peux accepter ou pas, en fonction du temps que je dois consacrer à mes cours. Et puis, avec les bons clients, il est toujours possible de négocier les dates butoirs. Il est vrai que je me retrouver parfois avec une baisse de chiffre d’affaires, car je n’ai pas pu consacrer suffisamment de temps à mon travail indépendant. Mais cela est compensé en partie par mon salaire. Je le sais très bien et j’essaie d’améliorer mon organisation et mon efficacité. Autant dire que j’ai de moins en moins le temps de procrastiner. Mon organisation comprend aussi du temps pour moi, dont des activités sportives, afin de décompresser et de garder un équilibre entre ma vie personnelle et professionnelle. Ce cumul me convient parfaitement, même si je sais que mon emploi à l’Université n’est que temporaire.

Pour moi, le cumul salaire et prestations est un véritable avantage. Je peux me consacrer à deux activités différentes et néanmoins complémentaires. Ce rythme de travail me convient bien et je trouve les différents contacts extérieurs enrichissants. De plus j’adore enseigner et transmettre mon savoir et mon expérience au plus jeunes. J’espère encore pouvoir travailler de cette façon de nombreuses années encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.