Ecoglyphe communication

La capsule de l’indépendant : comment trouver sa spécialité et son marché en traduction

Ma capsule d’aujourd’hui s’adresse tout particulièrement aux traducteurs indépendants et surtout à ceux qui souhaitent le devenir. Cette question sur le choix de spécialité et du marché m’a été posée par une étudiante en traduction la semaine dernière. En effet, au cours de leur formation, les étudiants en traduction sont formés aux techniques de traduction, mais leurs domaines de travail restent généraux. Le but de ce type de diplôme étant de leur ouvrir le plus de choix possible, certains étudiants se demandent comment trouver une spécialité qui leur apportera suffisamment de travail pour pouvoir vivre de leurs traductions.

La spécialité : un « must » dans un marché mature

Avec la mondialisation et le développement de la traduction automatique, la traduction générale est de plus en plus soumise à des pressions sur les prix et à une diminution de l’offre. Dans ce contexte, se spécialiser dans un domaine et y démontrer son expertise permet de continuer à trouver du travail et de se rémunérer correctement. La spécialisation doit toutefois se situer dans un marché porteur ou il y a encore de la demande en traduction. Le plus souvent, il s’agit d’un domaine en développement où la qualité rédactionnelle des traductions est importante. Même si la traduction automatique a progressé à pas de géant ces dernières années, les textes demandant de la créativité sont encore très mal traduits par les machines.

Comment choisir son marché et trouver ses premiers clients

Choisir son marché est avant tout une affaire de goût. Il convient d’abord de se renseigner sur la demande en consultant les sites professionnels et les revues de la spécialité visée. L’information accessible grâce à Internet est gigantesque et beaucoup de revues proposent des articles en libre accès. Pour se spécialiser, il faut donc commencer par se documenter le plus possible dans les langues source et cibles, de manière à pouvoir démontrer son expertise face à un client.

Une autre source d’information précieuse, qui permet aussi de trouver ses premiers clients, est de participer à des salons professionnels spécialisés. En effet les informations disponibles sur ces salons permettent de trouver les revues professionnelles, de voir comment et de quelle manière travaillent les participants et de se renseigner sur les besoins en traduction.

Une deuxième source d’idées pour trouver sa spécialité est de participer à des réseaux professionnels. J’avais parlé des avantages de participer à ces réseaux et plus particulièrement à d’adhérer à un syndicat professionnel dans un précédent article et je n’y reviendrai donc pas dans cette capsule.

Remplir son carnet de commandes peut aussi passer par les agences de traduction sérieuses qui ne bloquent pas sur le prix des prestations demandées ni sur des délais infaisables. L’avantage de passer par ce type d’agences est que les agences vraiment sérieuses font relire les textes traduits et avertissent le traducteur si son travail leur convient ou s’il y a des points à améliorer. Cela permet de commencer à travailler dans un domaine avec un filet de sécurité. Toutefois, la rémunération étant moindre qu’avec un client direct, il faudra travailler davantage pour obtenir un chiffre d’affaires correct.

Internet est une formidable place de marché qui fourmille d’informations. Se spécialiser commence par des recherches approfondies sur ses centres d’intérêt dans ses paires de langues afin voir s’il existe un marché pour des travaux de traduction. Au départ, il est possible d’essayer plusieurs spécialités afin de trouver son marché. Étant donné la vitesse à laquelle avancent les sciences, les techniques et les besoins commerciaux, il est fort à parier qu’un traducteur doive changer de spécialité au cours de sa carrière. Il vaut donc mieux conserver un esprit ouvert afin de sentir les tendances du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.