Ecoglyphe communication

La capsule de l’indépendant : les heures de travail

Ce premier article de la série « la capsule de l’indépendant » est inspiré par la notion de capsule très utilisée chez nos cousins canadiens de la Belle Province. Une capsule est un format court et pratique qui résume un point particulier. J’aime beaucoup cette notion qui oblige à la concision. Cette première capsule m’a été inspirée par des étudiants de Licence à qui j’ai présenté les métiers de la traduction. Aujourd’hui nous allons aborder les heures de travail.

Quand on sort du salariat, une des premières choses auxquelles on pense est au nombre d’heures de travail à fournir pour pouvoir vivre de son activité. Etant donné que le flux de travail n’est pas forcément régulier, notamment chez les traducteurs, et bien que cela dépende des paires de langues de travail et des domaines de spécialité, il faut bien distinguer le travail rémunéré (commandes ou missions) du reste du travail, non rémunéré directement celui-ci, mais néanmoins indispensable comme la comptabilité, la recherche de clients et la communication sur son activité.

Quand on démarre une activité indépendante, quelle qu’elle soit, il y a toujours une étape de communication et de recherche de clients, de formation ou d’administration qui n’est pas rémunérée. En début d’activité, il faut s’attende à 80 % du temps passé en démarches en tout genre pour obtenir 20 % de travail rémunéré. Si tout va bien, la courbe s’inversera et on finira avec environ 75 à 80 % du temps passé en travail rémunéré et 20 à 25 % du temps pour les activités administratives, de formation et de communication au sens large. Il ne faut pas perdre de vue qu’un indépendant, le temps que dure son activité, est aussi un comptable, un chargé de com’ et un étudiant. Par exemple, si l’on considère travailler 8 heures par jour, il faut imaginer au moins 1 h 30 à 2 heures pour le travail non rémunéré. Cela veut donc dire également que dans notre exemple, qu’il faut établir des prix suffisamment élevés pour que la rémunération à concurrence de 6 heures par jour soit suffisante. 

Dans la prochaine capsule nous aborderons la manière de calculer son seuil de rentabilité à la lumière des éléments dont nous venons de parler. Stay tuned!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.