Ecoglyphe communication

Le traitement automatique du langage naturel par les ordinateurs

ttraduction automatique, illustrationIl y a quelques temps, j’ai écouté sur France Inter, une émission diffusée le dimanche après-midi intitulée « les savanturiers ». Cette émission traite de sujets scientifiques de pointe et ce jour-là, 17 avril, l’invité était Yann Le Cun, professeur en intelligence artificielle à l’Université de New York et professeur au Collège de France. Ce chercheur quelque peu atypique est spécialiste du « deep learning » ou « apprentissage profond » des ordinateurs, c’est-à-dire de la capacité de ceux-ci à apprendre par eux-mêmes.

A l’en croire, les récents progrès (depuis 2012) réalisés en « deep learning » sont en train de révolutionner notre environnement et surtout le traitement automatique de certaines tâches. Parmi celles-ci notons la conduite automatique de voiture (c’est à dire sans chauffeur), la reconnaissance automatique des visages, et surtout le traitement du langage naturel pour la traduction.

Selon lui, d’ici 5 à 15 ans, une majorité des tâches de traduction pourra être faite par des ordinateurs, du moins pour les langues les plus « simples » comme les principales langues européennes.

Ces avancées technologiques auront donc un impact majeur à moyen terme pour le secteur de la traduction, qui, rappelons-le, concerne de la traduction non littéraire dans plus de 95%.

Depuis que je traduis, j’ai pu de moi-même constater une évolution, voire une révolution dans les outils d’aide à la traduction, mais aussi pour les offres de traduction proposées par les agences pour les indépendants. Il est de plus en plus question de corriger des textes pré-traduits par des ordinateurs. Pour moi, l’âge d’or des traducteurs indépendants est bel et bien terminé et de nouveaux métiers connexes à la traduction sont en train d’émerger. Le traducteur qui saura s’adapter et innover pourra survivre à cette révolution informatique, ou bien il devra changer de métier.

Site de l’émission où il est possible de réécouter son exposé pendant 1000 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.