Ecoglyphe communication

L’ubérisation des services

ttraduction automatique, illustrationQuand on est indépendant dans le domaine des services, on est obligé de constater qu’avec l’arrivée d’internet la manière de travailler à changé. De nouveaux services sont apparus qui regroupent des offres plus ou moins alléchantes. Le plus emblématique est sans doute Uber et son service de taxis, ou bien AirB&B pour les logements saisonniers. Derrière certaines de ces plateformes de services, on retrouve parfois des particuliers, en situation précaire, qui font face à des professionnels les accusant de concurrence déloyale. Les services de traduction n’échappent pas à ce phénomène avec des conséquences plus ou moins importantes pour le client… et les professionnels.

Le cas d’Uber

Uber avec son service de taxis a fait la une des médias ces derniers temps. Cette plateforme offre de mettre en relation des clients avec des particuliers possédant une voiture et voulant offrir leurs services contre rémunération. Uber prend un pourcentage sur les courses ainsi réalisées. Le souci et qu’un certain nombre de ces « taxis » sont des particuliers, parfois sans assurance professionnelle et sans couverture sociale. Autrement dit, ils travaillent, mais ne paient pas de charges.

Avantages et inconvénients des plateformes de service

La généralisation d’internet a vu le nombre de plateformes de services exploser ces dernières années. Certaines sont plus sérieuses que d’autres, offrant aux professionnels une meilleure visibilité, d’autre se contentant d’empocher une commission sans vérifier ne serait-ce que le statut social des prestataires qu’ils proposent. Toutes ces plateformes se réclament de l’économie participative, mais toutes n’offrent pas les mêmes garanties, comme nous allons le voir :

  • Les plateformes de type Uber ou AirB&B proposent des véhicules de transport avec chauffeur ou des locations saisonnières entre particuliers en prélevant une commission sur les ventes
    • Avantages : une offre étendue, des pris parfois imbattables
    • Inconvénients : les prestataires n’ont pas forcément de statut social lié à leur travail et peuvent se retrouver dans une situation précaire. En France, tout travail rémunéré exécuté de manière habituelle est soumis à impôt et à charges sociales. Les prestataires qui ne se soumettent pas à ces obligations sont hors la loi.
  • Les plateformes de type Le bon Coin ou Ebay qui proposent des boutiques de particuliers ou de professionnels en ligne. L’offre est très abondante et il y a peu de litiges. Toutefois, en France, les particuliers vendant ou travaillant de manière habituelle devront se soumettre aux obligations fiscales et sociales. Les professionnels accusent ce type de plateforme de concurrence déloyale, car les prestataires particuliers qui ne sont pas soumis à l’impôt à aux charges peuvent proposer des services moins chers.
  • Les plateformes de services entre particuliers sans rémunération, comme donnons.org. Dans ce cas, il s’agit typiquement d’une entre-aide entre particuliers. On est purement dans l’économie collaborative au sens premier du terme. Et comme il n’y a pas rémunération, il n’y a pas de problèmes concernant le statut fiscal ou social.
  • Comme nous venons de le voir, les nouvelles plateformes sur internet offrent de nouveaux marchés pour les acheteurs comme pour les prestataires. Les services de traduction n’échappent pas à ce type de plateformes. Certaines, très sérieuses, proposent de nouveaux marchés aux professionnels. Par contre, en raison de la mondialisation des services, ils se retrouvent parfois en concurrence avec des prestataires venant de pays où le niveau de vie est moins élevé, ce qui finalement leur enlève des parts de marché.

Le cas de la traduction

En ce qui concerne les traducteurs, certaines plateformes proposent à des particuliers d’arrondir leur fin de mois. L’inconvénient de ce type d’offre est que les traducteurs ne sont pas des professionnels formés et qu’il ne suffit pas d’être bilingue pour être un bon traducteur. Un traducteur ne traduit pas des mots au kilo, c’est un passeur de sens et il sait s’adapter à sa cible. Un traducteur se forme tout au long de sa carrière, pas uniquement en langues, mais aussi en références culturelles et en nouvelles technologies liées à son travail. Il travaille dans la légalité avec les assurances inhérentes à son métier. C’est un professionnel qui saura répondre aux attentes de son client.

Comme nous venons de le voir, les plateformes de services présentent des avantages et des inconvénients. S’adresser à des plateformes sur lesquelles seuls des professionnels sont référencés est plus sûr, car la prestation de service se fera dans la légalité, ce qui permet d’avoir un recours en cas de litige. Il est sûr que l’apparition des plateformes sur internet facilite grandement la vie des utilisateurs et que l’apparition d’un plus grand choix de service modifie l’économie traditionnelle.